meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

Libérez votre créativité de vie

Christine Géhin

Interview de Christine Géhin

Meditationfrance: Tu te présentes comme une "facilitatrice du changement" et tu proposes un travail en séances individuelles (à Lyon ou à distance) et lors de stages résidentiels et d'ateliers autour du thème Libérez votre créativité de vie.
D'où vient cette approche, tu as été formée je crois au Canada il y a une quinzaine d'années ?

Christine Géhin : Je me suis formée au développement personnel au Canada où j'ai vécu sept ans. Là-bas, j'ai découvert une approche qui stimule le cerveau créatif, cette part en nous qui est dans l'instant présent, cette part exploratrice qui tente des nouvelles choses.

J'étais partie au Canada pour changer de vie et je n'ai pas réussi tout de suite en fait, parce qu'on ne se transforme pas uniquement en changeant de lieu de vie. Il a fallu que je travaille sur moi et que j'expérimente des pistes de solutions. J'ai participé à des séminaires, j'ai suivi un coaching, j'ai rencontré des thérapeutes et puis un jour, le grand déclic ! C'est ensuite que je me suis formée à cette approche qui a vraiment résonné pour la personne que j'étais alors...une personne qui avait besoin d'outils pratiques, très concrets qu'on peut introduire facilement dans son quotidien.

MF: Tu as aujourd'hui une longue expérience du coaching, quelles sont pour toi les principales raisons qui empêchent une personne de libérer sa créativité ?

Christine Géhin : Parmi les raisons qui empêchent de libérer sa créativité, il y a tout d'abord la peur du changement. Je le constate souvent parmi les personnes qui se font accompagner et qui souhaitent changer. Dès que ça commence à bouger, elles freinent parce que soudain elles se demandent si elles vont pouvoir faire face à cette nouvelle vie, à cette nouvelle personne qu'elles sont en train de devenir.

Le deuxième blocage c'est le regard des autres. Changer, oui, mais que vont dire les autres, de quoi je vais avoir l'air ? Est-ce que les autres vont continuer à m'accepter? Est-ce qu'ils vont toujours m'aimer ? Et aussi, les préjugés de la société, « ça ne se fait pas », « je n'ai pas l'âge », « je ne suis pas dans les normes » etc.

Enfin, comme frein à notre créativité, il y a le perfectionnisme. On attend souvent qu'un projet soit parfait, qu'une situation soit idéale, qu'une relation soit idyllique. Comme ça n'existe pas, à force d'exiger la perfection, la vie passe et chaque fois que l'on souhaite se lancer, rien n'est assez parfait, ni assez bien (par rapport à quoi ?). La barre est trop haute, et nous allons buter sur un détail qui sabote tout projet ou toute volonté de transformation.

MF: Comment stimuler notre cerveau créatif ?

Christine Géhin : Le cerveau créatif, on le stimule en essayant d'être le plus possible hors du mental, c'est à dire plutôt dans le corps ! Je conseille de favoriser tout ce qui nous fait bouger et ce qui nous connecte à nos cinq sens. Nous stimulons la part créative en nous quand nous nous détendons, quand nous sommes curieux et entraînons notre ouverture d'esprit en allant vers l'inconnu. L'idée est d'explorer pour s'affranchir du jugement et changer de regard. La formule magique du « pourquoi pas » nous suggère d'y aller, juste pour essayer.

Egalement, prendre l'habitude du zoom arrière, regarder la situation de plus loin, de plus haut, ne pas rester figé, c'est à dire ouvrir le champ des possibles à travers la vue d'ensemble. Par exemple, qu'est-ce que représentent à l'échelle d'une vie, deux ans de formation ?... ça nous aide à relativiser.
Bien sûr, les images, les couleurs, les symboles et les rituels vont beaucoup stimuler notre cerveau créatif qui est visuel. Développer notre intuition et notre instinct va nous connecter à la créativité et nous aider à descendre de notre tête. Amusez-vous, comme les petits enfants qui explorent et laissez-vous créer !

méditation

MF: Tu utilises assez peu le mot "méditation" je crois sur ton site mais j'ai souvent l'impression que ton travail est lié à une prise de conscience et à un détachement par rapport aux pensées et émotions qui souvent nous empêchent de voir clair et d'avancer. Peux-tu nous expliquer les outils que tu utilises pour augmenter "ce niveau de perception et d'autonomie" ?

Christine Géhin : Tout ce que nous faisons dans l'instant présent est de l'ordre de la méditation. Nous clarifions nos émotions comme lors d'une méditation quand nous nous posons dans le calme et constatons le bruit de nos pensées. Quand nous méditons, nous n'essayons pas de solutionner, nous sommes juste ici et maintenant. C'est ce que nous faisons dans les ateliers ou les stages, d'abord constater, mettre à plat, prendre du recul.

Les autres outils nous aident à analyser nos comportements et nos préjugés. Au départ, le gros du travail consiste à apprendre à se connaître. Pour certaines personnes exprimer ce qu'elles aiment vraiment, ce qui les rend vivantes, ce qui les fait vibrer n'est pas évident. Pour d'autres, le grand défi est d'aménager leur temps libre, car ils sont trop occupés ou leur temps s'évapore et leurs occupations ne sont pas concrètes.

Pour ma part, je pratique une forme de méditation que je transmets à tous mes participants, c'est l'écriture du matin. C'est à dire le matin, se poser sur le papier, écrire en vrac toutes les pensées qui viennent, écrire au kilomètre, ça vide la tête et ça clarifie mes pensées. J'écris tous les matins depuis quinze ans, c'est ma méditation à moi, le moment où je fais le point, et que je me connecte à mon ressenti.

MF: Tu as les ateliers Training / "Libérez votre créativité" qui ont du succès, des nouvelles sessions démarrent en janvier à Lyon. Est-ce que tout le monde est capable de "réveiller son imagination" et de trouver sa créativité ?

Christine Géhin : L'atelier training est magique, parce que le même groupe se voit toutes les semaines pendant un trimestre. C'est hyper efficace de par sa régularité et le fait de retrouver ce groupe qui se soutient, s'écoute et avance ensemble. Le miroir des autres, c'est fantastique, et ce que disent les autres fait écho en nous. Il se passe forcément quelque chose lors de ces ateliers, un déclic, une prise de conscience importante qui réveille l'imagination et qui va aider à trouver sa créativité de vie.

Peu importe l'objectif de départ énoncé lors du tour de table de la première séance. Il y a autant de projets concrets que des souhaits plus vagues comme « mettre un peu plus de vie dans ma vie ». Vous pouvez lire les témoignages sur mon site, il y a ce bénéfice de retrouver sa véritable nature et de se mettre en route. La libération de la créativité apporte plus de légèreté et de joie, cette liberté d'être et cette reconnexion avec la vie. Un pas après l'autre, dans la compassion nous nous détachons de notre mental et nous sommes enfin dans la prise de conscience, LA conscience !

atelier de créativité

MF: Tu travailles avec de nombreuses femmes et entrepreneuses à Lyon, est-ce que la créativité ou la manière de la vivre est très différente entre l'homme et la femme ?

Christine Géhin : C'est plutôt la manière de se questionner sur le développement personnel qui va être différente d'un homme à une femme. Bien sûr, la créativité telle qu'on la conçoit a un côté féminin, parce que centrée sur l'esthétique. Pourtant, lorsque j'accompagne des hommes en individuel ou dans les groupes, ils se révèlent très attirés par tout ce qui est beauté et création.

Que ce soit les hommes ou les femmes, les deux cherchent à faire vibrer leur vie. Les deux arrivent avec le même de questionnement, « ma vie ne me convient pas, qu'est-ce que je peux faire pour que j'en profite mieux et que mes actions aient du sens et correspondent à ma véritable nature ?».

Mon objectif principal quand je débute un accompagnement, c'est que la personne devienne autonome. Lui donner des outils concrets et des ressources utilisables à tout moment, dès qu'une situation ou une émotion difficile se présente...et les hommes sont autant concernés que les femmes !

MF: Tu proposes un stage au printemps et deux longs stages d'été en résidentiel (en juillet et en août), quelles sont les thématiques de ces stages et à qui s'adressent-ils? 

Christine Géhin : Les stages s'adressent à tous ceux et celles qui ont envie de faire une pause, de déconnecter, de prendre du temps pour se ressourcer pendant un week-end ou une semaine. Qu'est-ce qu'on y fait? D'abord on prend notre temps, dans des lieux en pleine nature favorables à la détente. Il y a des balades en conscience, des ateliers où on va favoriser l'expression visuelle, par le découpage, coloriage, collage.

Nous prenons contact avec la part de nous-même qui aime s'amuser, créer. Pendant les stages, on pratique la méditation, la visualisation et la relaxation. Pour chaque séjour, je fais intervenir un(e) artiste qui va nous mettre dans le corps ou animer des moments d'expression corporelle ou vocale. Donc plutôt une thématique globale pour revenir à nous-mêmes, à notre nature profonde et à notre créativité.

MF: Quelles sont tes activités préférées en dehors de ton travail ?

Christine Géhin : Mon métier, je ne l'apparente pas à un travail parce que c'est mon dada le développement personnel ! Ce que je fais en dehors ? Je continue ! J’adore échanger sur le sens de la vie et comment vivre mieux, ça occupe beaucoup de mes conversations. Bien sûr j'aime aussi faire du yoga, de la méditation et j'adore danser et écouter de la musique, si possible live, ça me procure beaucoup de joie !

MF: Quel est le livre qui t'a récemment le plus inspiré ? 

Christine Géhin : Le livre qui m'a le plus inspiré en 2019, c'est « Sorcières » de Mona Chollet, il m'habite vraiment ! Il confirme que les femmes doivent reprendre leur place d'humain et se réapproprier leur pouvoir de guérison, de transformation de la société. Pour ma part, j'essaie d'y contribuer dès que je peux.

MF: On entend beaucoup de négativité sur notre époque actuelle...et toi es-tu heureuse de vivre en 2020 ? 

Christine Géhin : Je confirme que l'époque actuelle est assez compliquée et anxiogène. Personnellement, je suis heureuse de vivre, sinon je ne ferais pas ce métier. Heureuse de vivre, ici et maintenant, de faire ce que je fais au mieux.

Je suis heureuse quand les personnes que j'accompagne trouvent le déclic et le sens de leur vie et éprouvent du réconfort au travers des outils que je leur transmets.
J'essaie d'être dans l'amour et la bienveillance, même si ça n'est pas toujours facile, et j'accomplis au mieux ma part de Colibri.

Site web : www.librecreativite.com