meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

OSHO® Mystic Rose™ à Foix

osho mystic rose

par Leela et Anahato

Introduction : Leela et Anahato à Foix en Ariège

C’est notre nouvelle salle de méditation qui a fait toute la différence. Une différence de qualité de vie dans notre vie trépidante de restaurateurs et entrepreneurs, avec une enfant en bas âge et tout fraîchement installés en Ariège après des années passées en Angleterre. Maintenant plus qu’avant, à la base de toutes nos activités c’est la méditation, source inépuisable de créativité dans la cuisine, dans les chambres d’hôtes et surtout dans les rencontres humaines à travers les ateliers, stages et formations aux méditations OSHO réguliers.

L’idée d’organiser chez nous OSHO Mystic Rose est venue tout naturellement - tous les deux, nous avions participé plusieurs fois à cette thérapie méditative transformative, au premier abord simple, mais qui pénètre dans le noyau de notre être d’une façon que des années de thérapie conventionnelle ne pourraient pas le faire.

Leela : La première fois que j’ai fait OSHO Mystic Rose c’était une révélation - pendant la deuxième semaine, la semaine des larmes, je pouvais pleurer autant que mon cœur le désirait, sans me gêner, sans cacher mes larmes. Quelle liberté ! Puis dans la semaine de “L’Observateur sur la Colline”, trois heures en silence, j’ai goûté à la méditation avec mon être entier. Ce n’était plus des mots dans ma tête, mais une harmonie qui était au-delà de toute dualité. 

Anahato : Pour moi c’est un grand nettoyage physique et émotionnel avec chaque OSHO Mystic Rose, et je l’ai faite cinq fois ! On devient conscient de toute la peine et la souffrance que l’on porte sur nos épaules. Des couches et des couches d’anciens bobos qui s’en vont en douceur, naturellement, en contournant le mental, sans paroles.

Pourquoi avoir besoin de laisser aller des rires et des larmes dans un séminaire, est-ce pour un nettoyage de nos émotions ?

Nul part ailleurs avons-nous rencontré cette combinaison de techniques dans un séminaire - des rires et des larmes dans le même processus. C’est inédit. Les rires et les larmes créent dans notre organisme une poussée d’énergie dynamique qui aide à nettoyer des quantités énormes d’énergie bloquée et stagnante dans un espace de temps très court. Les participant-es vont directement au coeur de leurs problèmes, sans avoir à passer des années à en parler. C’est une confrontation directe avec beaucoup de problèmes refoulés, que chaque individu vit directement.

Une chose importante dans ce processus est qu’on sent le support de tout le groupe, tous prêts à se faire ce face-à-face de la même façon. Cette dynamique de groupe crée une ambiance de confiance et encouragement. Il n’y a pas question de forcer les participants dans une expérience particulière. Ils sont amenés à comprendre comment relâcher leurs énergies bloquées et comment faire le travail par eux-même. Ce respect permet à chaque participant-e de travailler de façon unique tout en faisant partie du groupe.

Dans les mots d’Osho :

« La première partie enlève tout ce qui entrave ton rire – toutes les inhibitions de l’humanité passée, toutes les répressions. Elle les coupe. Cela apporte un nouvel espace en toi, mais tu dois encore faire quelques pas de plus pour atteindre le temple de ton être, parce que tu as réprimé tellement de tristesse, tellement de désespoir, tellement d’anxiété, tellement de larmes – ils sont tous là, te couvrant et détruisant ta beauté, ta grâce, ta joie. »

salle zen

Observer nos émotions ne suffit-il pas toujours comme dans les retraites de méditation Vipassana ?

Bien sûr, les retraites traditionnelles Vipassana sont toujours bienvenues, mais cela peut prendre longtemps avant d’accéder à cet espace d’observation. En plus ce n’est pas à la portée de tous de rester immobiles, les yeux fermés, en silence pendant de longues périodes de temps.

Mystic Rose c’est une approche totalement nouvelle, qui a ses racines dans deux émotions profondément humaines, le rire et les pleurs, donc accessible à tous. Notez que ce sont ces deux émotions-ci aussi que l’on réprime le plus souvent. Souvenez-vous de ces jugements qui ont accompagné beaucoup d’entre nous dès le plus jeune âge : “Les garçons ne pleurent pas !” ou “Sois courageuse, ne montre pas tes larmes !”. Ou pensez à toutes les fois que l’on a essayé de réprimer un fou rire... Peu à peu, tous ces interdits ont créé un barrage empêchant notre énergie vitale de couler librement. Aussi des sentiments de futilité, de manque de joie, de routine, de dépression s’installent-t-ils peu à peu dans notre vie. Le processus de OSHO Mystic Rose créé un espace où ces blocages peuvent être balayés d’un seul trait.

Quand Osho a créé Mystic Rose il a dit : « J’ai inventé beaucoup de méditations, mais peut-être celle-ci sera la plus essentielle et la plus fondamentale.» Il a aussi dit que cette méditation est absolument unique et rien de tel n’avait jamais existé de toute l’histoire de l’humanité. Il l’appelle Thérapie Méditative car elle unit les deux dimensions - celle de l’Occident avec la thérapie et celle de l’Orient avec la méditation - dans un seul processus dynamique de transformation.

Le rire sûrement devient thérapie quand nous le vivons pour des périodes prolongées. Les recherches scientifiques des dernières années le disent aussi : après 30 minutes de rire la tension artérielle réduit, l’anxiété et la peur diminuent, le système immunitaire est stimulé et c’est un antidépresseur naturel par excellence, entre autre. Or, quand les gens rient avec abandon, à ce moment-ci le mental n’a plus d’emprise sur eux et ils sont dans le moment présent, dans le Non-Mental. Les participant-es peuvent vivre des états de joie, spontanéité et vitalité sans pareil. Aussi, quand on rit pendant des périodes prolongées, peut-on faire l’expérience de thérapie bienfaisante et de méditation simultanément.
C’est un processus unique qui, d’un côté, est tout simple et pourtant profondément transformateur.

Pourquoi trois semaines ? Cela parait long ! Est-ce comme une retraite ?

C’est très scientifique, les trois heures par jour pendant trois semaines ! D’abord c’est important que les rires et puis les pleurs durent trois heures par jour. Et les rires et les pleurs viennent par vagues et l’on est réceptif pour accueillir chaque vague pour lâcher prise de quelque chose qui bloque notre énergie. Le conscient est contourné, donc nous n’avons pas besoin de paroles, ni d’analyse…

“The New Scientist”, un journal mensuel de Bristol, Royaume Unis, publiait un article en 2017 sur le cerveau et les liaisons neuronales. Dans l’article on présentait une étude qui démontrait qu’il faut au moins 3 semaines pour qu’une habitude soit remplacée par une autre. Osho parlait de cela déjà dans les années 80.

Trois heures par jour pour trois semaines c’est la période de temps idéale pour que les gens puissent lâcher et guérir ce qui est impossible d’adresser pendant un weekend ou des sessions plus courtes. 

Le matin ce sera donc 3 heures de rire pour une semaine, puis 3 heures de pleurs pour la deuxième semaine et enfin le silence la troisième semaine. Quel est le programme pour l’après-midi ?

Comme c’est un stage résidentiel, nous avons prévu des sessions de créativité dans l’après-midi. Le programme dépend des participants - cela peut être du théâtre, de la peinture, de la musique… Nisargan Makoev, artiste-peintre, méditateur et disciple d’Osho de longue date, facilitateur de OSHO Mystic Rose, sera aussi l’animateur de ces ateliers d’Art Spontané. Et c’est encore mieux si vous n’avez jamais peint ou fait de théâtre ; il y aura moins de difficulté à commencer… 

Ces ateliers créatifs ne sont pas obligatoires - il y a des balades à faire, ou des méditations ou juste se reposer. Ils ne sont pas proposés non plus pour compléter OSHO Mystic Rose ; c’est surtout pour rendre notre aventure ensemble riche, juteuse et, pourquoi pas, peindre la peinture de notre vie !

chambres d’hôtes

Le centre de méditation est une ancienne forge du 19-ème siècle à Foix qui fait restaurant et chambres d’hôtes. Peux-tu nous dire quelques mots sur le lieu et les conditions ?

Nous sommes à la porte des Pyrénées ariégeoises, à 5 km de la gare de Foix, à 80 km de l’aéroport de Toulouse et de Carcassonne. 

Nous serons 14 personnes maximum pour faire ce magnifique voyage ensemble, à nous partager 5 chambres confortables, avec salles de bain privatives, une salle de restaurant avec une ancienne cheminée au feu de bois, une salle de méditation, une belle terrasse couverte, 4000 m2 de terrain et une rivière de montagne qui y passe.

Les repas seront végétariens - Anahato est connu pour sa cuisine…

Le prix d’inscription pour les 3 semaines est de 600 euros. Si vous voulez héberger sur place en pension complète, comptez 895 euros pour les trois semaines. 

Plus de détails ici : www.oshovipassana.net/fr/retreat/
Contact : majivanleela@hotmail.com et +33 7 80 30 53 05

OSHO is a registered trademark of OSHO International Foundation: www.osho.com/trademarks