meditationfrance, méditation, tantra, connaissance de soi
Les archives de Meditationfrance

Comment « être bien » ?

Angélique Béziel

Par Angélique Béziel

En tant qu’êtres-humains, nous recherchons tous intrinsèquement à « être bien ».

Alors quelle est votre définition personnelle du bien-être ?

Pour moi, le bien-être consiste à être au maximum de son potentiel et de sa vitalité physique et mentale, avec un équilibre émotionnel constant, ceci dans la durée.

Ces réflexions sont basées sur mon histoire personnelle, la mienne et tout ce qui est exposé ici a été observé, étudié et vécu personnellement. A chaque étape, la transformation sur mon niveau de santé et l'énergie retirée était telle qu’il m’a semblé tout naturel de partager ces connaissances autour de moi. Mais il s’agit ici tout simplement d’un bon sens et d’un savoir inné, d’un instinct que nous connaissons tous et avons tous au plus profond de nous. Ce guide intérieur nous amène à être au meilleur de notre état, pour une qualité optimale de notre vie sur cette belle planète.

Pour atteindre cet état auquel nous aspirons tous, qui est notre droit de naissance, et grâce auquel nous pouvons donner le meilleur de nous-même, il faut commencer par respecter les lois fondamentales que la nature nous enseigne. Les lois du vivant :

- S’alimenter simplement et naturellement
- Bien respirer et développer une activité physique régulière
- S’assurer une bonne régénération
- Favoriser l’élimination

Tout commence avec ce que nous mangeons, et comment nous nous nourrissons. Cela va affecter notre santé et notre niveau d'énergie globale, mais aussi notre humeur, l'état dans lequel nous nous trouvons => qui en retour va dicter comment nous réagissons aux interactions quotidiennes: avec nous-même et la gestion de nos émotions, à la maison, au travail, dans notre réseau social en général.

En effet, au-delà de l’aspect physique et énergétique, notre alimentation a un impact considérable sur nos états d’être, nos humeurs et nos émotions.

On n’en a pas toujours conscience, cependant il est prouvé qu’un déséquilibre dans notre alimentation peut nous rendre plus sensible (presque agressif parfois) ou nous mettre dans un état léthargique, jusqu’à une tendance dépressive.

« Que l’aliment soit ton seul remède » disait Hippocrate.

La région des Baronnies dispose d’une conscience écologique importante, avec d’excellents produits frais et biologiques. Je recommande de consommer des aliments non transformés et de saison, un apport de fruits et légumes crus important, l’utilisation des plantes aromatiques, les graines germées, les algues...

Un apport en protéines animales qualitatif et réduit est préférable, en choisissant d’éviter les excitants (thé, café, sucre raffiné, alcool, tabac) et privilégiant les méthodes de cuisson douces et respectueuses si cuisson il y a.

L’air pur et l’exposition à la lumière permettent une oxygénation de grande qualité.

yoga

Les activités de pleine nature (marche, randonnée…) sont extrêmement bénéfiques pour notre santé physique et psychique. Aussi, il est important de privilégier la régularité, avec par exemple de la marche ou de l’exercice physique un petit peu chaque jour.

Dans une société où le faire est prépondérant, il est vital de s’assurer des temps de régénération réguliers (repos, respect de l’horloge biologique), d’être à l’écoute de notre corps, de nos besoins, de prendre du temps pour les étirements, la pratique du yoga, la méditation et pour tout simplement ne rien faire parfois !

Lorsque nous avons la chance de connaître des thérapeutes de grande qualité dans notre entourage, profitons-en pour nous faire plaisir et peut-être (re)découvrir tous les bienfaits des massages, des soins en réflexologie plantaire… et lorsque cela n’est pas possible, apprenons l’auto-massage et le sens du toucher sur notre propre corps ou sur notre entourage. Nous avons tout en nous pour être bien!

Dernier point, et non des moindres : il est essentiel de favoriser un nettoyage et une élimination régulière. Une douche extérieure n’est que superficielle ! Une bonne hydratation, l’incorporation de plantes adaptées à chacun pour des infusions qui vont permettre le drainage des excédents et très important : intéressons-nous aux bienfaits des purges que nos ancêtres intégraient dans leur hygiène de vie. Ceci afin de nettoyer nos humeurs et accéder à un niveau vibratoire supérieur.

Et alors… qu’en est-il lorsque ce bien-être est absent ou rompu ? lorsqu’une « crise » c’est à dire lorsqu’un un mal être physique ou mental apparaît ?

Il faut en premier lieu savoir que toutes les « crises » sont en fait des appels au secours de notre corps qui nous demande de l’aider à évacuer les toxines qu’il n’a pas pu éliminer chaque jour par les voies naturelles, il s’agit de « crises d’élimination ». Car le vivant, la nature recherche toujours cet état d’harmonie et d’équilibre. Aussi, au lieu d’arrêter ce processus naturel, il nous revient de l’accompagner par le jeûne lorsque ceci est possible et les purges (à effectuer de façon consciente et accompagnée).

Il va sans dire que souplesse et légèreté sont essentiels dans tout cela ! Cultiver une attitude positive face à la vie et une joie de vivre vont de pair avec l’application de ces lois naturelles.

Angélique Béziel